Le casque Maestro

3131st May 2019 - tagged: road
Le casque Maestro

Le casque Maestro

3131st May 2019 - tagged: road
Le casque Maestro

Le casque Maestro

01 Jul. 2019

Évolution d'un nouveau casque de la planche à dessin à la production finale

TEXTE // JACK THOMPSON | PHOTOS // BBB CYCLING

Il y a les casques aérodynamiques et il y a des casques légers. Chacun prétend « faire ceci » ou « faire cela ». … Bien évidemment, le rôle principal du casque est de protéger la tête en cas de chute. Les fabricants de casque veulent vous faire croire que le casque « le plus récent » est le meilleur, soit en raison de son avantage aérodynamique pour le cycliste, soit en raison de son poids réduit (pour le plaisir des chasseurs de grammes !)

Le Maestro

Si l'on prend les casques « haut de gamme » de marques connues, le prix, qui souvent débute à 250 $, est un élément qui va freiner les consommateurs. ... C'est ici que les choses deviennent intéressantes. Si je vous disais qu'une des principales entreprises de l'industrie du cycle des Pays-Bas, BBB pour ne pas la nommer, a mis au point et fabriqué un casque qui intègre toutes les technologies actuellement disponibles pour 50 % du coût ? Il est probable que vous rigoliez et que vous me disiez que je suis fou.

Le fait est que je suis tout à fait sain d'esprit... Lors de ma visite au siège principal de BBB Cycling aux Pays-Bas l'année dernière, j'ai eu droit à un petit secret. Au cours des deux dernières années, alors que la concurrence commercialisait des nouveaux casques à chaque saison, BBB planchait sur un de ses projets les plus excitants à ce jour. Voici le casque « Maestro ».

Le Maestro

Concevoir un casque leader dans l'industrie

Sur la base de la réussite de ses casques Icarus et Falcon, portés par les professionnels au sein d'équipes comme Vacansoleil, Groupama-FDJ et Wanty-Gobert au cours des cinq dernières années, BBB a vu une opportunité unique pour concevoir soigneusement un casque avancé, offrant une aération incroyable (pour les températures élevées et les côtes) et des caractéristiques aérodynamiques excellentes (pour les sorties à grande vitesse sur terrain plat) à une fraction du prix des casques de la concurrence.

Grâce aux commentaires d'Arnaud Demare, de Ramon Sinkeldam et du reste de l'équipe cycliste GroupamaFDJ (pour ne citer qu'eux), BBB est sur le point de commercialiser ce miracle d'ingénierie à un prix jamais vu pour cette catégorie de protection de la tête.

Le Maestro

De la planche à dessin à la production finale

Comment se déroule donc le développement d'un nouveau casque comme le Maestro dans les bureaux de recherche et de développement de BBB à Leiden et quelle est l'évolution du produit depuis la planche à dessin jusqu'à la production finale ?

Commençons par le commencement. La talentueuse équipe de recherche et de développement examine la demande d'un nouveau produit. Dans le cas du casque « Maestro », le but était de produire d'un casque offrant une excellente aération, associée à des caractéristiques aérodynamiques de haut niveau, dans un ensemble complet qui serait vendu à moins de 100 euros.

À partir de là, l'équipe étudie comment elle peut apporter une valeur ajoutée afin que les produits développés se distinguent vraiment de ceux de la concurrence.

Le Maestro

Maestro

When you go for optimal air flow and safety during every ride, you choose the Maestro!

Ensuite, sur la base des dessins de concept (un processus qui peut prendre des mois et des mois de travail acharné), plusieurs modèles 3D sont imprimés en interne afin que la taille et la forme réelle puissent être évaluées et examinées. Nombreux sont les casques qui, une fois sur la tête du cycliste, donne une allure de champignon. BBB insiste sur le fait que ces casques NE DONNENT pas ce résultat. Dans le cas du Maestro, les lignes discrètes et le profil bas donnent un résultat à l'opposé.

L'étape de la modélisation 3D est suivie par la production des premiers prototypes (souvent avec des motifs et des couleurs déjantés). Une fois de plus, les consultations en interne et avec des coureurs professionnels sont nombreuses au cours de cette phase afin de confirmer que la forme et l'ajustement sont parfaits. Les retouches sont introduites patiemment au fil des mois d'essai sur le terrain dans différentes conditions.

Le Maestro

Le mettre à l'épreuve

De là, le produit passe à la phase des essais proprement dits où le casque est soumis à une batterie de tests de sécurité. La conformité aux normes européennes n'est jamais un problème. La situation se complique un peu pour la mise en conformité aux normes étrangères comme la CPSC des États-Unis ou son homologue australien car les méthodes de test sont très différentes. C'est la raison pour laquelle bon nombre de casques ne sont pas disponibles sur le marché australien.

Quand les résultats des tests ont été approuvés, le produit final entre en phase de production, avant d'être distribué dans les différents marchés.

Le Maestro

La production finale

Le processus ci-dessus a l'air facile sur papier, mais dans la pratique il peut prendre des années, surtout dans le cas du Maestro, avec ses trois objectifs. En effet, dans le cas d'un casque aérodynamique par exemple, la seule ligne directrice est « l'aérodynamisme » mais comme nous l'avons vu plus haut, dans le cas du Maestro, les trois axes à suivre étaient l'aération, l'aérodynamisme et le coût. Ces éléments sont souvent considérés par les fabricants dans le contexte de trois casques individuels. D'où la phase de développement plus longue pour le Maestro.

Lors de ma visite, je n'ai pas eu l'occasion de tester le Maestro sur la route. J'ai toutefois pu essayer le casque au siège principal de BBB et je peux avouer que c'est un accessoire vraiment bien. Désormais, je ne roule plus sans porter cette œuvre d'art et je réussis tous mes défis. Ce casque sera disponible dans une large palette de couleurs.