Chargement de la page en cours. Veuillez patienter..

L'homme, le mythe, le Russe

24th October 2017 - tagged: road
L'homme, le mythe, le Russe

L'homme, le mythe, le Russe

24th October 2017 - tagged: road

L'homme, le mythe, le Russe...

Rencontre avec Alexey Schebelin, l’homme qui a gagné le titanesque Red Bull Trans Siberia Extreme. Pas une fois, mais deux années de suite.

Toutes nos félicitations pour avoir gagné la Red Bull Trans-Siberian Extreme deux années de suite! Comment avez-vous réussi à réaliser cet exploit ?

Cette course ne pardonne aucune erreur! Il faut être prêt à 100% sur le plan physique et technique (le vélo et l’équipement). Et pour cela, il faut faire les bons choix. L’entraîneur, l’équipement et le vélo!

Alexey

Vous êtes Russe et on se doute qu'il doit faire très froid en hiver chez vous. Comment vous entraînez-vous quand il fait très froid ?

Froid? Comment ça froid? Il fait froid en Russie? Il ne fait que -20°C (rit aux éclats). Quand il fait froid comme ça, tu prends ton VTT sans réfléchir, tu t’habilles et tu pars à l’entraînement. Bien sûr, j’utilise aussi des rollers et je m’entraîne en salle. 

Pourquoi faites-vous du vélo, qu’est-ce que cela vous apporte?

Oh, man. C’est une longue histoire, pour moi le vélo est comme la vie. C’est beaucoup d’énergie et des tas d’émotions. Sans ça, la vie n’a pas de sens pour moi et je ne pourrais vivre sur cette planète.

De quelle performance êtes-vous le plus fier?

Quand j’étais cycliste pro, chaque victoire était importante à mes yeux. Je voulais tout gagner, ce qui était difficile. Mais la course la plus dure était le Red Bull Trans-Siberian Extreme et j’en suis donc très fier. En plus, mon but n’était même pas de gagner, mais de montrer que j’étais capable de surmonter toutes les difficultés!

Red Bull Trans Siberian Extreme

Comment gérez-vous le stress pré-course?

C’est certainement plus facile pour moi de répondre aujourd’hui que quand j’étais pro. Aujourd’hui, le cyclisme est un hobby et une passion, ce n’est plus mon métier. Je profite alors davantage. Et même si un coureur est plus fort que moi, je souris et je lui serre la main. Pour cette raison, je ne m’inquiète plus avant une course. Les autres coureurs devraient se faire du souci en me voyant, haha!

Est-ce que vous pouvez nous raconter quelque chose d’intéressant sur vous, que beaucoup de gens ignorent?

Je n’aime pas m’entraîner, c’est dur. Mais j’aime gagner!

Vous avez un donut devant vous, mais vous n’avez pas le droit de le manger en entier. Quel sera votre choix : la partie glacée ou la pâte ?

Un donut glacé, je suis Russe! (Il n’a pas dû comprendre notre question, mais on aime sa réponse).

Alexey

Quel est votre objectif dans le monde du cyclisme?

Depuis que je travaille comme entraîneur, je ne me suis pas encore fixé d’objectif ambitieux pour l’année à venir. Je viens de commencer à pratiquer le triathlon et les courses de VTT. Pour l’avenir, je m’intéresse à la RAAM, une course ultra marathon à travers les États-Unis... Peut-être d’ici 2-3 ans. Mais il fait très chaud là-bas, tandis qu’ici à Saint-Pétersbourg il fait froid. Il faut que je trouve le temps pour me préparer à ces conditions de climat différentes.

Casques

All Casques

Comment résister à la chaleur pendant votre course?

Comment résister à la chaleur pendant votre course?

Lire l'Anecdote

Casques Mode d’emploi

Comment connaître la bonne taille de son casque?

Lire l'Anecdote

A quoi faire attention lorsqu'on achète un casque de vélo BBB?

Vélo de course Casques Catalogue

Lire l'Anecdote